L'éveil

29-11-10

Le Cantique des cantiques I


Poème des poèmes qui est à Shelomo.


SL381944


Il me baisera des baisers de sa bouche; oui, tes étreintes sont meilleures que le vin.

À l'odeur, tes huiles sont bonnes, ton nom est une huile jaillissante; aussi, les nubiles t'aiment.Tire-moi derrière toi, courons !

Le roi m'a fait venir en ses intérieurs.

Jubilons, réjouissons-nous en toi !

Mémorisons tes étreintes mieux que le vin ! Les rectitudes t'aiment.



SL381939


Moi, noire, harmonieuse, filles de Ieroushalaîm, comme tentes de Qédar, comme tentures de Shelomo.

Ne me voyez pas, moi, la noirâtre: oui, le soleil en moi s'est miré.

Les fils de ma mère ont brûlé contre moi; ils m'ont mise gardienne de vignobles.

Mon vignoble à moi, je ne l'ai pas gardé !

Rapporte-moi, toi que mon être aime, où tu pais, où tu t'étends à midi ; car pourquoi serais-je comme affublée, auprès des troupeaux de tes amis ?



SL381937


Si tu ne le sais pas pour toi, la belle parmi les femmes, sors pour toi sur les traces des ovins; pâture tes chevreaux aux demeures des pâtres.

À ma jument, aux attelages de Pharaon, je te compare, ô ma compagne !

Tes joues sont harmonieuses dans les pendeloques, ton cou dans les gemmes.

Nous ferons pour toi des pendeloques d'or, avec des pointes d'argent.

Le roi encore sur son divan, mon nard donne son odeur.

Mon amant est pour moi un sachet de myrrhe; il nuite entre mes seins.

Mon amant est pour moi une grappe de cypre, aux vignobles de 'Éïn Guèdi.


Posté par Aisha Nout à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire