L'éveil

29-01-11

Rouge Racine

 


 

Le rouge est à la racine même du potentiel d'éveil de l'être humain: à l'emplacement du chakra-racine.

En effet, si l'on considère les couleurs émises par les chakras énergétiques, on se rend compte de sa position fondamentale. L'état de ce chakra détermine notre rapport à la matière, à  la sexualité et à notre instinct de survie (énergie vitale) donc immanquablement à la peur. 

Situé dans les fondations de l'Être, l'état de ce chakra va donc déterminer l'état de TOUS les autres. On sait aussi que l'énergie en remontant le long des chakras jusqu'au coronal crée une décharge provoquant l'éveil de la kundalini ou éveil tout court.

Regardons ensemble la manière dont est traité ce chakra dans notre monde c'est à dire le rapport à la matière, à la sexualité et à l'instinct de survie...

Il suffit de regarder autour de soi, d'ouvrir sa télévision, d'écouter les médias et d'observer objectivement les nourritures psychiques (musique, cinéma, livres etc...) qui nous sont proposées massivement.

Il suffit aussi d'écouter l'accent alarmiste permanent, la stigmatisation de certaines communautés jugées menaçantes par le seul fait qu'elles existent (menaçant ainsi notre instinct basique de survie), ou la menace "terroriste" brandie au moindre discours politique...

Il suffit de regarder la place centrale donnée au matérialisme et à ses innombrables prophètes. 

Voila un peu le tour d'horizon qu'on peut facilement faire en ouvrant simplement les yeux, sans effort intellectuel particulier, en essayant seulement d'être objectif sans chercher à s'appuyer sur un émotionnel tronqué par la peur. 

Il semblerait qu'à notre époque, on donne peu de chance à la racine humaine de croître jusqu'à la floraison de l'Être. Je crois même intimement que Tout est fait pour empêcher cela, pour empêcher l'homme d'accéder à une liberté qu'il porte en germe et qui attend son heure. Cela a pris du temps pour en arriver là, pour en arriver à un tel déni de la nature humaine. On nous a nourri de chimères, d'illusions si tenaces qu'il faut bien toute une vie pour parvenir à s'en libérer. Nous nous sommes englués dans une toile mensongère tissée depuis la nuit des temps. Le mensonge en effet ne date pas d'hier.

Il a commencé par la manipulation de peuples entiers par une élite assoiffée de pouvoir. Il s'est infiltré au cœur même de la religion, afin de détourner l'être de toute recherche spirituelle sincère. Qui peut aujourd'hui témoigner librement de ses convictions spirituelles à un public « néophyte » (au sens originel du mot, c'est à dire quelqu'un qui n'a qu'une connaissance tronquée ou superficielle de la religion ou de la spiritualité) sans passer pour un « illuminé » (dans le langage commun: un  « fou ») ou pire un extrémiste?

Le rouge est brandi par tous les révolutionnaires en lutte contre le mensonge mais il faut, avant de se révolter contre l'opprobre infligé par une minorité mal-pensante à une humanité entière orpheline d'elle-même, arracher la mauvaise herbe exactement là où elle s'est infiltrée: à l'intérieur de soi.

Là est le véritable mal: l'aveuglement face à ses propres mensonges. Et toute démarche spirituelle sincère commence par là: se révolter contre son propre mensonge. Toutes les croyances, pensées, certitudes qui ont germées en nous pour de mauvaises raisons: peur de perdre son identité (nationale?), peur de perdre sa liberté, peur de perdre l'amour, peur de perdre le confort d'une vie bien rodée, peur du rejet, peur, peur, peur...Voila l'émotion clé qu'on a érigé en idole dans notre monde. A la racine non pas de l'éveil mais de l'égo.

Il faut se révolter non pas contre l'autre mais contre son inclinaison à avoir peur de tout au détriment d'être ce tout. Il faut descendre dans ses rues personnelles et tout saccager, toutes les idées reçues, les croyances qui ne tiennent sur rien d'autre qu'une propagande commencée dès l'enfance par un système de dominant-dominé, sa fidélité à un monde qui ne tient pas debout.

Il faut laisser le rouge ré-enraciner la vérité:

  • la matière n'est faites que d'énergie et qu'est-ce qui relie chaque particule? Le vide. Ceux qui se disent matérialistes ne savent pas à quels point ils sont proches du divin!

  • La sexualité qui a été soit niée, soit débauchée, n'est que fermeture à l'éveil sans l'ingrédient indispensable: l'amour qui implique un respect, un partage, un élan infini vers l'autre, donc un travail sur soi. Le mariage pendant si longtemps servant la matière (mariage d'intérêt) subit aujourd'hui un décroît significatif parce que l'on oublie souvent que le mal n'est pas dans l'objet ou le concept mais dans l'utilisation qu'on en fait. Le mariage est l'union de deux êtres distincts qui désirent évoluer ensemble, se donner du temps pour se connaître (déjà se connaître soi est tout un labeur!) et approfondir ce que l'on désigne par amour sans jamais en franchir le seuil. Quelle voie initiatique!

  • La peur qui n'est que la négation d'un principe essentiel: nous sommes exactement ce que nous désirons, c'est à dire que nous ne pouvons perdre ce qui est essentiel à notre épanouissement: le germe d'éveil en nous.

Il faut renverser ce dictateur (ou égo) qui nous ferme toutes les portes vers l'enrichissement infini des nourritures spirituelles. Ce dictateur qui fait de nous des gens pauvres, des gens seuls, des pantins.

Tous les symboles ont été utilisés pour de mauvaises causes, les contes de fées ont été mutilés (voir les dessins animés sirupeux qui détournent leurs messages révolutionnaires!), l'amour a été caricaturé, spolié, castré rendu aussi commun que le plus commun des lieux, sans parler du concept de Dieu qui fait passer ceux qui osent encore y croire pour des arriérés conservateurs...le rouge lui-même est utilisé pour l'asservissement, pour rendre l'illusion attrayante, de rouge flamboyant, il devient rose avilissant! Méfiez-vous de la dame en rouge!

Il faut se poser les bonnes questions: à qui sert ce travail de fond pour couper l'Être Humain (avec majuscule) à la racine? A qui profite le crime?

Miroir aux alouette:

Piège qu'utilisaient autrefois les chasseurs pour attirer certains oiseaux, dont les alouettes.
Composé de morceaux de bois garnis de miroirs, ce piège, lorsqu'il était agité, provoquait des reflets brillants qui attiraient les oiseaux que les chasseurs n'avaient plus alors qu'à capturer au filet ou à abattre au fusil.

Qui sont les chasseurs? Qui sont les alouettes (sans tête...) ?

On vous à fait croire en vrac:

  • Dieu est un concept dépassé qui ne tient plus dans notre fabuleux monde moderne.

  • les religieux sont mauvais DONC les religions le sont aussi.

  • l'Éveil est réservé à une élite minoritaire d'être supérieurs qui volent bien au-dessus des foules ignorantes (ou du nid de coucous...ou d'alouettes).

  • ce qui ne se voit pas n'existe pas.

  • les gens qui détiennent l'autorité ou le pouvoir disent toujours la vérité.

  • le bonheur s'acquiert, se gagne un peu comme à la loterie, est réservé à une élite, ou mieux dépend des circonstances de sa naissance (lieu, famille, physique etc.).

  • des extra-terrestres, esprits supérieurs, gourous vont venir vous sauver ou vous révéler une vérité que vous seuls ne pourriez trouver sans béquille.

Bref, on vous a fait croire beaucoup de choses parce que certains n'ont certainement pas intérêts que les gens s'éveillent, se libèrent de leurs chaînes fictives ou réelles, s'instruisent, s'aiment, se conduisent comme des êtres à la fois autonomes et reliés au reste de l'univers, des êtres ENTIERS...

Que deviendraient ceux qui dépendent du système actuellement mis en place?...

Mais attention, n'accusez pas les chasseurs! C'est vous qui avez cru à leurs illusions. Comme vous êtes libres de tomber dans leurs pièges (enfantins quand on y regarde de plus près), vous êtes libres de vous en libérer définitivement. D'où votre libre-arbitre...

Une fois qu'on a goute à la liberté, la vraie, pas celle qui consiste à faire ce qu'on veut (cette liberté barbare vendue de toutes parts et qui nous rend plus serviles et dépendants que du bétail), plus rien ne peut nous faire revenir en arrière.

La démocratie tant vénérée sous nos drapeaux et qu'on souhaite diffuser de part le monde à n'importe quel prix (!) est un beau concept à condition qu'elle soit fondée par des êtres libres de penser, des êtres instruits et connaissants, des êtres vigilants (voire éveillés), des êtres responsables de leurs idées et de leurs actes!

Voilà le message que voulait me transmettre le Rouge: Rouge Révolutionnaire, Rouge Sang, Rouge Feu, Rouge Amour, Rouge Eveil!

Un manifestant chinois devant les chars sur la place Tian An Men-5juin 1989

Toutes mes pensées pour ces gens qui se révoltent au prix de leur vie...

«En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant.»

Nelson Mandela

 

 

 

 

Posté par Aisha Nout à 18:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • j'aime
    bravo
    voir la vie en rouge..

    Posté par carole, 29-01-11 à 18:28
  • Conclusion éblouissante...
    de vérité !

    Posté par La Licorne, 29-01-11 à 23:33
  • Merci à vous deux!

    Posté par Nout, 30-01-11 à 18:36
  • il n'y a nullepart, du vide !

    nout dit :

    "la matière n'est faites que d'énergie et qu'est-ce qui relie chaque particule? Le vide.
    Ceux qui se disent matérialistes ne savent pas à quels point ils sont proches du divin! "

    bonjour nout !

    le "vide" dont tu parles, est, aussi, de l'énergie ... il n'y a, nullepart, de vide dans l'univers ...

    pour ce qui est des chakras, des corps "subtils", il me semble, important, de rappeler que, dans un premier temps, le tout se voulait, figurant dans le corps même ... puis, on ne sait pourquoi, peut-être bien, avec les débuts de l'autopsie, comme on avait rien trouvé de tout ça, on a placé les chakras, les corps subtils ... au-delà de la réalité physique du corps ... instituant le fait qu'il fallait avoir le "Don" pour pouvoir les apercevoir ... quelle blague ! hè !

    Posté par daniel, 10-02-11 à 05:12
  • Je repasse, Nout...car je vois que j'ai oublié de te dire combien j'avais apprécié la profondeur et la qualité de tes articles sur le "rouge"...

    C'est vraiment passionnant et original...au point que je n'ai pas trouvé grand-chose à y redire...

    Mais sache que c'était un silence...admiratif !

    Posté par La Licorne, 10-02-11 à 17:07
  • Daniel

    Bienvenue à toi, cela me fait plaisir de te croiser par ici!
    et en effet le vide est plein mais les scientifiques (surtout en physique quantique) parlent tout de même de "vide" même si il n'y a pas rien dedans (!) ils évoquent un support pour l'énergie plus que de l'énergie elle-même.
    Je suis tombée aujourd'hui sur un article qui répond précisément à ton questionnement.

    Quand aux chakras, à mon tour de ne pas bien saisir ce que tu veux dire...
    Qu'il n'existent pas parce qu’on ne les voit pas? C'est un concept assez ancien puisqu'ils sont évoqués dans les upanushads.ce que l'on ne voit pas n'existerait pas? (comme le fameux vide plein? )
    Il faut que je précise que mon analyse se situe à un niveau symbolique...

    mais merci pour ton point de vue!

    Posté par Nout, 10-02-11 à 22:17
  • Licorne

    Merci chère Licorne, mais je sais que tu veilles et combien tu aimes jongler avec les symboles!

    Posté par Nout, 10-02-11 à 22:20
  • nout dit :

    "Quand aux chakras, à mon tour de ne pas bien saisir ce que tu veux dire...
    Qu'il n'existent pas parce qu’on ne les voit pas? C'est un concept assez ancien puisqu'ils sont évoqués dans les upanushads.ce que l'on ne voit pas n'existerait pas? (comme le fameux vide plein? )"

    effectivement, on en parle dans les upanishads ... comme le relate l'extrait, ci-dessous, repris de wikipédia ...
    on peut voir que la palette est grande ... du IIè siècle avant jc au Xè siècle après jc (au moins)...

    "On trouve ce concept dans certaines Upanishads dites mineures composées vers le IIe siècle avant notre ère[7] et plus particulièrement dans la Yoga Chudamani Upanishad (composée entre le VIIe et Xe siècle de notre ère) et la Yoga Shikha Upanishad."

    mais ce que je voulais dire, c'est qu'au départ, on situait les chakras dans le corps physique, même ... par la suite, une fois découvert qu'ils n'y étaient pas (dissécation), on les a fait situés au-delà du corps ... ce qui semble faire remarquer que dès le départ, ils n'avaient, pas, de réalité ... donc, effectivement, je n'ai aucune raison de croire à leur existence ...

    peuvent-ils, dès lors, avoir une portée symbolique ... pas sûr ... hè !

    Posté par daniel, 11-02-11 à 02:58

Poster un commentaire