L'éveil

15-03-11

Les noces

 

Après la pluie, la lumière

 

Cette nuit j'ai fait un rêve étrange et beau.

J'ai rêvé d'une vallée verte et sauvage et d'une maison que j'avais là. Je me mariais avec un homme que j'aimais follement mais dont je n'ai pas vu le visage. Il y avait seulement le sentiment énorme dans mon coeur. La joie incroyable d'épouser cet homme. Les gens que j'aimais étaient rassemblés et on avait donné à lire un passage du Coran à un jeune homme de la famille. Et ce passage était tellement beau qu'avant même de rentrer dans la chapelle (!) je pleurais à chaudes larmes. Je pensais seulement au plaisir indicible de prononcer ce passage, le dire... Ces mots étaient tellement poignants, vivants! Ils décrivaient en peu de mots toute la beauté du monde...Cela parlait de colline, d'herbe fraiche, de ruisseaux... C’était sublime. Je pleurais sans m'arrêter.

Je vivais une extase mystique où toute la grandeur de la Vie se révèle soudain! C'est difficile à décrire car tout se passe dans le ressenti. Je n'avais pas envie de sortir du rêve...Et j'en ai encore le goût dans mon coeur!

Photo trouvée

Posté par Aisha Nout à 09:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    dis-moi ...

    ce passage du coran était un vrai passage ?

    Posté par daniel, 17-03-11 à 04:23
  • Je ne sais pas Daniel, j'en garde plus une impression que des mots exacts. Mais je sais que dans le Coran il y a des passages évoquant le paradis qui parlent de jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Je suis en train de le lire, et il est possible que j'en ai gardé une impression reflétée dans ce rêve.

    Posté par Nout, 17-03-11 à 08:32

Poster un commentaire